Skip to content

Peuple !

par Patrice Cohen-Seat le 12 janvier 2016

Je publie ces jours-ci un ouvrage, « Peuple ! » dans lequel je reviens sur l’histoire de la classe ouvrière et tente de montrer que, pour devenir force sociale, les « indignations » doivent pouvoir se projeter dans un horizon commun, un « projet » dans lequel les classes populaires puissent se reconnaître.

On peut se procurer l’ouvrage à la Librairie en-ligne « Espaces Marx ».

Synthèse

Comment expliquer l’impuissance des peuples européens à résister à la plus dure et longue régression sociale de l’histoire moderne, et cela alors que les luttes sont si nombreuses et diverses qu’elles ont pu inspirer le slogan d’Occupy Wall Street : « Nous sommes les 99% » ?

Pour comprendre ce paradoxe, l’auteur revient sur l’histoire de la classe ouvrière. Il montre que pour devenir force sociale, les « indignations » doivent pouvoir se projeter dans un « projet » dans lequel les classes populaires puissent se reconnaître. Il faut pour cela aujourd’hui non seulement tirer toutes les leçons de l’effondrement du socialisme d’État, mais surtout faire l’immense effort « d’imagination politique » que suppose l’émergence d’une nouvelle espérance mobilisatrice à l’heure de la mondialisation, des grands chambardements géoéconomiques, de la révolution numérique et de la crise écologique. Évoquant l’exigence d’une alternative de civilisation, l’auteur en détaille certains aspects essentiels : une nouvelle révolution démocratique, le choix du « bien vivre » contre la folie productiviste/consumériste, et une refondation du grand rêve européen. Explorant les idées et expériences novatrices, en Grèce, en Espagne et ailleurs, il affirme que « le peuple » pourrait prendre le relai de la classe ouvrière et disputer à nouveau aux classes dominantes leur leadership et leur pouvoir. Ce qui suppose un profond renouvellement théorique et politique auquel il appelle les forces d’émancipation.

Dans → Divers

Pas encore de commentaires

Répondre

Vous devez être connecté pour poster un commentaire